https://www.orientation.ch/dyn/show/1900?id=206 >> Le métier d’opticien donne de belles perspectives. En effet les opticiens ont de belles perspectives parfois meilleur que les métiers universitaires.


L’optométriste opticien peut travailler en tant qu’employé dans des sociétés spécialisées, en veillant à la réalisation réelle des différents types de verres correcteurs en qualité, par exemple, chercheur et développeur, ou il peut travailler en magasin. Il peut également travailler en indépendant, en toute autonomie.

L’optométriste opticien identifie, prévient et corrige les anomalies visuelles et visuelles. C’est un professionnel de la santé expérimenté dans l’utilisation d’outils et de procédures d’éducation visuelle: il connaît des méthodes et des techniques non médicales, qui excluent l’utilisation de médicaments et d’interventions chirurgicales pour mesurer, examiner et compenser les déficiences visuelles. Sur prescription du spécialiste en ophtalmologie, plus connu sous le nom d’ophtalmologiste, il suggère l’utilisation de lunettes et / ou de lentilles de contact pour améliorer et protéger la déficience visuelle. Il utilise un équipement spécifique pour évaluer la qualité de la vision, identifier les défauts et fournir les moyens de correction les plus appropriés aux besoins du patient. Elle assure également la prévention des troubles de la vision, la promotion de campagnes de sensibilisation, la réalisation de dépistages visuels et le conseil à la cliente d’effectuer régulièrement un examen de la vue.

L’optométriste opticien exerce des activités distinctes de celles de l’ophtalmologiste. Il ne fait pas de diagnostics, d’activités thérapeutiques, de prescriptions de médicaments, mais il intègre les indications contenues dans le diagnostic de l’ophtalmologiste pour fournir au client les lunettes ou les lentilles les plus adaptées au problème visuel spécifique.

C’est un professionnel fiable et responsable, capable de manipuler avec précision et familiarité un équipement de mesure de la vision et ayant une certaine prédisposition à la communication et à l’écoute. Doit être capable de comprendre soigneusement les problèmes de l’utilisateur et de poser des questions au bon moment pour éviter les interruptions inappropriées qui peuvent induire le client en erreur en expliquant son inconfort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code