Beauté

Dire la beauté, c’est un peu comme dire l’amour : cela veut dire tout et rien. Que signifie être beau ? Qu’est-ce qui est beau et qu’est-ce qui ne l’est pas ? Comment juger si une personne est belle ou non ? La beauté est-elle objective ou subjective ? On dit que la beauté est dans l’œil de celui qui regarde, mais en réalité, il y a des choses et des gens qui ont objectivement de la beauté à revendre et qui se laissent regarder bouche bée. Lorsque l’on se rend chez le chirurgien pour tenter d’améliorer son apparence, quelle est l’importance de prendre en compte le concept objectif et quelle est l’importance de demander une consultation personnalisée pour mettre en valeur ses qualités, ses atouts ? Réfléchissons et raisonnons ensemble !

Ce n’est pas ce qui est beau qui est beau mais est-ce que ce que l’on aime est beau ?

En fait « ni ». En ce sens qu’il est tout à fait vrai que chacun a ses goûts incontestables. Et donc, ce qui est beau pour la « personne A » ne l’est pas forcément pour la « personne B » et vice versa. Heureusement, indépendamment de son apparence physique, chacun aime beaucoup de gens et peut ne pas en aimer d’autres. L’objectif est cependant différent : il existe des personnes qui sont considérées comme belles, parfaites, admirables, magnifiques par tout le monde. Ou, en tout cas, par une majorité si large qu’elles peuvent facilement fonctionner, statistiquement, comme « très proches de tout le monde ».

Quelques exemples

Pensons à un Brad Pitt, un Paul Newman, un Alain Delon ou un Johnny Deep. Il y aura certainement des personnes qui ne seront pas particulièrement sensibles à leurs charmes. Mais il est indéniable qu’à l’évocation des noms de ces hommes, la grande majorité des gens les associent au concept de beauté. Le visage et le corps de Pitt, les yeux célestes de Newman, l’air de défi de Delon et le sourire sexy de Deep sont considérés comme des détails iconiques de la beauté objective. Il en va de même dans le monde féminin : les époques, les modes et les canons esthétiques changent, mais si nous mentionnons Sofia Loren, Gina Lollobrigida, Marylin Monroe, Virna Lisi, Audrey Hepburn ou nos modernes Belen, Elodie et bien d’autres, nous parlons de beauté objective. Des femmes que l’on peut aimer ou non, mais qui sont considérées comme de vraies beautés objectives.

La beauté est-elle donc objective ?

Peut-on donc dire que la beauté objective existe ? Et que, par conséquent, demander au chirurgien d’agir sur soi pour ressembler à ce modèle masculin ou féminin est la bonne clé pour devenir la meilleure version de soi-même et s’aimer ?
En fait, peut-être pas

Il existe certainement certains détails qui, bien contextualisés dans un visage ou un corps, améliorent l’apparence de chacun des fois grâce à la médecine esthétique.

Prenons quelques exemples :

  • des lèvres bien dessinées et pulpeuses ;
  • des pommettes hautes et bien dessinées ;
  • une peau soignée ;
  • des seins ronds, fermes et non tombants ;
  • des fesses abondantes, arrondies, en forme de mandoline ;
  • taille fine ;
  • muscles toniques.

Chez l’homme comme chez la femme, ces détails sont universellement considérés comme bons. Pour autant, il ne s’agit pas d’aller chez le chirurgien et de demander à devenir le sosie de Andy Garcia ou de Nolween Leroy. Non ?

Beauté personnalisée

Se transformer en une autre personne n’est jamais un bon choix. Nous avons de nombreux exemples de personnes qui ont investi de l’argent, du temps et de la santé pour tenter de se transformer en Barbie, Ken ou d’autres soi-disant icônes de beauté. Malheureusement, au bout du compte, les résultats n’ont jamais été à la hauteur des espérances et les patients qui se sont lancés dans ces voyages extrêmes l’ont souvent regretté.
Que faire ?

L’idéal est plutôt d’essayer de comprendre quels sont les détails importants qui font la différence et rendent plus beau et, avec l’aide d’un excellent, sérieux et bon chirurgien, d’essayer de choisir ceux qui conviennent le mieux à son physique. Il ne s’agit donc pas de déformer le visage ou le corps. Mais les mettre en valeur. L’idéal est de faire des retouches avec parcimonie, en atténuant les défauts et en mettant en valeur les atouts. Ce n’est qu’ainsi que l’on obtient vraiment la meilleure version de soi-même sans devenir une caricature. Ni de soi, ni de son idole.
Quelques exemples

Pour les femmes, quels sont les critères de beauté indispensables ?

  • une peau soignée, donc oui aux soins qui peuvent corriger les taches, les imperfections ou les rides indésirables, mais en évitant toujours l’effet  » filtre Instagram  » et en visant un résultat de peau saine, éclatante et belle mais naturelle ;
  • des seins adaptés à son physique, mais fermes ;
  • des fesses abondantes ;
  • des lèvres bien dessinées, pulpeuses et adaptées à la taille du visage ;
  • éliminer les imperfections telles que la cellulite, les capitons et l’adiposité localisée si elles ne leur plaisent pas.

En revanche, pour les hommes

  1. viser un ventre plat et une musculature tonique, nerveuse, pas forcément excessive mais fonctionnelle ;
  2. retoucher les yeux, le nez et la bouche afin d’améliorer les proportions et l’harmonie du visage (souvent peu délicat chez l’homme) ;
  3. aller, si on le souhaite, jusqu’à corriger des défauts typiquement masculins tels que l’absence de cheveux et de barbe ou une mâchoire mal définie et fuyante.

Lisser et embellir : la beauté doit s’épanouir

Il n’y a donc pas de mal à prendre une photo de son idole chez le coiffeur ou l’esthéticienne et à demander une coupe ou un maquillage identique. S’inspirer, c’est bien. Il n’en va pas de même lorsque vous envisagez de modifier la forme de votre nez, de votre visage, de votre bouche ou de votre corps. Dans ce cas, il ne faut pas essayer d’imiter/maquiller quelqu’un d’autre. Il faut au contraire essayer de faire éclore sa propre beauté et la mettre en lumière dans sa subjectivité absolue. Personne n’est égal à personne et les comparaisons ne sont jamais intelligentes. Il est important de se regarder, de s’observer et de rêver comme on aimerait se voir et jamais comme « nous serions bien si nous étions égaux à ». C’est aussi pour cela qu’il est important de s’appuyer sur un médecin sensible et intelligent qui peut comprendre vos désirs et les réaliser sans vous laisser prendre des risques que vous pourriez regretter.

Index