août 14, 2022
11 11 11 AM
Derniers articles
La chasse est interdite à Genève Tout ce que vous devez savoir sur les vapes jetables Qu’est-ce que le véganisme ? Histoire des impôts Choisir le meilleur engrais pour le Cannabis ? Culture indoor Genève Acheter une maison à Genève Comment faire une belle surprise à sa femme Découvrir les meilleurs restaurant du Lac Léman Augmentation mammaire, questions et réponses

Culture indoor Genève

Bien que souvent négligée, une bonne ventilation est un aspect essentiel de la gestion d’une salle de culture efficace et propre. La plupart des parasites et infestations du cannabis sont le résultat d’un problème de ventilation. Voici comment ventiler correctement votre culture indoor de cannabis pour des plantes heureuses et des rendements abondants !

GUIDE, CONSEILS, FAQ VENTILATION CULTURE INTÉRIEURE

La ventilation est une partie extrêmement importante de la culture en intérieur, mais elle est souvent négligée. Sans une bonne ventilation, vos plantes peuvent souffrir d’un retard de croissance, de maladies et d’infestation de parasites. Ce guide vous dira tout ce que vous devez savoir sur la ventilation correcte de votre chambre de culture/armoire.

Pourquoi la ventilation est-elle si importante pour la culture du cannabis ?

Pour la photosynthèse : Les plantes ont besoin d’air frais pour alimenter le processus de photosynthèse, au cours duquel elles transforment la lumière, l’eau et le dioxyde de carbone de l’atmosphère en nourriture.

Pour respirer : Les plantes respirent pour convertir le glucose et l’oxygène de la photosynthèse en énergie qui alimente leur croissance.

Sans air frais, vos plantes de cannabis vont littéralement mourir de faim. Mais avant que cela n’arrive, le manque d’air frais dans votre salle de culture crée un terrain propice aux agents pathogènes et aux parasites. Sans une bonne ventilation, l’air chaud et vicié s’accumule autour des plantes, créant un environnement chaud et humide que les parasites et les infestations adorent.

Comprendre comment optimiser la ventilation

De nombreux cultivateurs de cannabis inexpérimentés se sentent un peu perdus et dépassés lorsqu’il s’agit de ventilation. Pourtant, les principes de base de la ventilation d’une chambre de culture sont simples : éliminer l’air vieux et humide de la chambre/du placard et le remplacer par de l’air frais et riche en oxygène provenant de l’extérieur. Si vous lisez cet article, vous vous demandez peut-être ce qui rend l’air d’une armoire ou d’une pièce chaud et humide. Voyons cela ensemble :

La transpiration

Les plantes de cannabis transpirent naturellement (ou transpirent). Ce processus est important pour que les plantes transportent l’eau et les nutriments du sol vers leurs branches, leurs feuilles et leurs fleurs. Les plantes de cannabis transpirent à travers les stomates et la cuticule des feuilles, mais aussi à travers les lenticelles (pores répartis dans tout le tissu végétal, y compris les tiges). Ce processus crée un courant d’air qui fait remonter l’eau des racines et la redistribue dans le reste de la plante. L’eau que vos plantes transpirent s’évapore naturellement dans l’air de votre salle de culture, ce qui augmente progressivement l’humidité relative.

La chaleur des lampes de culture

Toutes les lampes de culture dégagent une certaine forme de chaleur. Et bien que la plupart des LED modernes tendent à fonctionner à des températures beaucoup plus basses que les lampes à décharge à haute pression traditionnelles, de nombreux cultivateurs optent encore pour les modèles de lampes les plus récents (aux halogénures métalliques, au sodium à haute pression ou les deux), car ils ont tendance à donner de meilleurs rendements. Sans une bonne ventilation, vos lampes de culture augmenteront inévitablement la température de votre pièce/armoire.

La meilleure façon de maintenir la ventilation de votre chambre de culture est d’utiliser un système d’évacuation qui aspire l’air vieux et chaud de la chambre/armoire par le haut et souffle de l’air frais et riche en oxygène par le bas pour le faire circuler à travers les feuilles de vos plantes. En fonction de la taille de votre pièce, vous pouvez également utiliser de simples ventilateurs pour déplacer l’air. Lisez la suite pour en savoir plus sur l’utilisation des extracteurs et des ventilateurs.

Outils essentiels pour une chambre de culture mieux ventilée

Voici une liste de tous les éléments essentiels dont vous avez besoin pour ventiler correctement votre chambre de culture.

Extracteurs d’air

Les extracteurs d’air tirent l’air vicié de votre chambre de culture. Comme l’air chaud monte naturellement, vous devez placer l’extracteur en haut de votre pièce/armoire. Certaines lampes de culture ou certains réflecteurs possèdent déjà un raccord auquel vous pouvez fixer un ventilateur d’extraction.

N’oubliez pas qu’il existe différents modèles d’extracteurs sur le marché et que vous devrez adapter la puissance de votre extracteur à la taille de votre chambre de culture. La puissance des extracteurs d’intérieur est généralement exprimée par l’abréviation anglaise CFM « cubic feet per minute », qui est habituellement convertie en « cubic metres per hour » sur le marché européen. Vous apprendrez ci-dessous comment calculer le CFM dont vous avez besoin pour ventiler correctement une pièce ou une armoire de culture.

Comprendre le CFM

Pour calculer le volume de votre armoire de loisirs/de culture, multipliez sa longueur, sa largeur et sa hauteur (idéalement en mètres). Par exemple, pour une armoire de culture hobby de taille moyenne de 1×1 m, le calcul devrait ressembler à ceci :

1 m (longueur) x 1 m (largeur) x 2 m (hauteur) = 2 m³.

Pour une tente de culture de cette taille, nous vous recommandons de choisir un extracteur d’une capacité d’au moins 280 m³/h. De cette façon, le ventilateur extracteur renouvellera complètement l’air de votre chambre de culture toutes les minutes. Si vous trouvez des extracteurs dont la puissance est indiquée en CFM, convertissez l’unité en mètres cubes par heure à l’aide de ce convertisseur pratique.

Filtres à charbon actif

Les filtres à charbon actif sont conçus pour éliminer les polluants de l’air. Lorsqu’ils sont reliés à un système d’évacuation, ils absorbent également les terpènes libérés par vos plants de cannabis, purifiant ainsi l’air qui quitte votre salle de culture. Le charbon a une densité élevée (un seul gramme de charbon actif a une surface de 3 000 m²) et les filtres à charbon actif sont donc très efficaces. Voir https://lausannecity.ch/comment-choisir-un-box-de-culture-de-cannabis/ pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code