Conseils gestion de budget

Rate this post

Le coût réel de l’achat à crédit

Il y a une raison pour laquelle tant de consommateurs se débattent aujourd’hui avec des factures de carte de crédit astronomiques. Les consommateurs actuels sont accros au plastique. On utilise les cartes de crédit pour tout acheter, des téléviseurs à écran plat aux tablettes électroniques, en passant par les fast-foods (petits Suisse et pané de fromage).
Le problème, c’est que l’achat à crédit peut entraîner de graves difficultés financières. En clair, le paiement par carte de crédit est l’un des moyens les plus coûteux d’effectuer des achats.

 

L’argent liquide, c’est mieux
La meilleure façon d’acheter quelque chose ? Économisez l’argent dont vous avez besoin, puis faites votre achat. De cette façon, vous n’aurez pas à payer de frais supplémentaires ou d’intérêts sur les achats à crédit. Vous ne paierez que le prix de l’article.
Bien sûr, ce n’est pas toujours possible. Il arrive que vous n’ayez pas d’argent liquide à votre disposition. Dans ce cas, la meilleure solution consiste à acheter un article avec une carte de crédit, puis à payer le solde de cette carte à l’échéance de la facture.
Dans ce cas, vous ne devrez pas payer d’intérêts sur votre achat. Par ailleurs, c’est lorsque vous ne remboursez pas l’intégralité du solde de votre carte de crédit et que les intérêts commencent à s’accumuler que vous découvrez à quel point le crédit peut être coûteux.

 

L’impact des intérêts
Supposons que vous achetiez un ordinateur portable de 800 francs Suisse avec une carte de crédit assortie d’un taux d’intérêt de 18 %. Si vous ne payez que le paiement minimum de cette dette chaque mois – dans ce cas, 16 CHF – il vous faudra 94 mois pour rembourser cette dette.
Ce qui est encore plus choquant, c’est le montant des intérêts que vous paierez pendant cette période: plus de 689 francs Suisse.
Cela signifie que vous finirez par payer près de 1 500 francs Suisse pour cet ordinateur portable de 800 francs Suisse.
Il s’agit là d’un achat relativement modeste. Si vous laissez votre dette de carte de crédit grimper trop haut, vous risquez de payer d’énormes montants d’intérêts si vous ne remboursez pas ce solde chaque mois.

 

Autres frais
Le paiement d’intérêts n’est qu’une des nombreuses façons dont les achats effectués avec une carte de crédit peuvent être plus coûteux.
Certaines cartes de crédit, par exemple, facturent des frais annuels que vous devrez payer, que vous utilisiez la carte ou non. Il existe aujourd’hui de nombreuses cartes de crédit qui ne comportent pas de cotisation annuelle. Il n’y a donc aucune raison de souscrire à une carte de crédit assortie d’une telle cotisation, à moins qu’elle n’offre des avantages supplémentaires qui en valent la peine.
Si vous effectuez votre paiement en retard, vous risquez de devoir payer des frais de retard de 15 à 35 francs Suisse. Ce n’est pas le plus grand mal que l’on puisse faire en cas de retard de paiement. De nombreuses sociétés émettrices de cartes de crédit augmentent votre taux d’intérêt si vous payez en retard. Cela signifie que votre taux peut instantanément monter en flèche, passant d’un taux raisonnable de 14 % à un taux douloureux de 29 %.

 

Que se passe-t-il si vous dépassez accidentellement le plafond de dépenses de votre carte de crédit ?

Là encore, vous risquez de devoir payer des frais. Il s’agit de frais de dépassement de limite, qui peuvent s’élever de 15 à 35 francs Suisse supplémentaires.
Enfin, faites attention aux avances de fonds sur vos cartes de crédit. Les frais varient selon l’institution financière émettrice de la carte de crédit, mais ils peuvent être excessivement élevés.
La leçon à retenir ? Si vous utilisez des cartes de crédit, soyez prudent. Le mieux est de rembourser votre solde tous les mois. Si vous n’y parvenez pas, vous pourriez être surpris par la rapidité avec laquelle la dette de votre carte de crédit s’accroît.

 

Risques liés à l’utilisation d’une carte de crédit pour un achat important
Bien qu’il soit tentant d’utiliser votre carte pour un achat important, réfléchissez y à deux fois si vous n’êtes pas en mesure de régler le solde à la fin du cycle de facturation. Voici quelques risques à prendre en compte.

 

Frais d’intérêt
Ce n’est pas une bonne idée de dépenser au-delà de ses moyens – et si vous n’êtes pas en mesure de rembourser le solde de votre carte de crédit, les frais d’intérêt peuvent s’accumuler rapidement. Le taux d’intérêt moyen d’une carte de crédit étant assez élevé (environ 20 % actuellement), l’idéal est de n’utiliser votre carte de crédit que pour des achats que vous pouvez rembourser à la fin du cycle de facturation.
De plus, le fait de conserver un solde peut avoir une incidence sur votre cote de crédit.
Impact sur le score de crédit
Le ratio d’utilisation du crédit est un autre facteur qui influe sur votre pointage de crédit. L’utilisation du crédit compare la quantité de crédit que vous utilisez à la quantité de crédit disponible dont vous disposez. Les experts recommandent de maintenir un taux d’utilisation du crédit inférieur à 30 %.
Si vous effectuez un achat important sur une carte de crédit, vous risquez d’atteindre votre limite de crédit. Et à moins que vous ne remboursiez le solde rapidement, cela pourrait avoir un impact négatif sur votre côte de crédit.

 

L’argent va à ceux qui l’honorent. Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *