L’attitude à l’égard des femmes qui font une demande en mariage évolue – il est donc temps de commencer à poser la question. Lorsqu’il s’agit de savoir qui doit faire une demande en mariage, beaucoup de gens suivent encore le modèle traditionnel où l’homme fait tout le travail. Des enquêtes ont montré que les femmes ne font leur demande que dans environ 5 % des couples hétérosexuels mariés. Et, bien sûr, il s’agit d’une tradition – quelque chose de très important pour beaucoup de gens.

Mais la demande en mariage est une décision énorme, qui peut influencer le reste de votre vie, alors pourquoi 95 % des femmes qui souhaitent vraisemblablement se marier attendent-elles simplement que cela se produise ? C’est peut-être parce que les femmes sont encore ostracisées lorsqu’elles s’affranchissent des normes relationnelles traditionnelles.

Heureusement, des signes avant-coureurs montrent que les choses sont en train de changer, et les données issues d’enquêtes sur les attitudes à l’égard des femmes qui font une demande en mariage mettent en évidence une chose claire : si vous le voulez, faites-le.

Les femmes sont plus susceptibles d’être la cible de critiques

Outre la tradition, il existe une raison évidente (et inquiétante) pour laquelle les femmes ne font pas de demande en mariage : une aversion de la société pour les femmes qui s’affirment, en particulier dans la sphère romantique. Les femmes sont censées attendre, ne pas essayer de presser ou de « piéger » les hommes ; les filles sont mises en garde contre le fait de passer pour des « autoritaires » ; les femmes, même dans les plus hautes sphères du monde des affaires et du gouvernement, voient leur voix piétinée par leurs homologues masculins. On dit aux femmes qu’être audacieuse est considéré comme un défaut – et quand il s’agit d’une relation, c’est encore plus mal vu.

« Les femmes ne veulent pas être considérées comme moins féminines, trop sexuelles ou trop fortes », a déclaré un professeur de sociologie. « Et les hommes ont peur [d’être émasculés en public] ».

Les attitudes changent plus vite que les comportements

Mais les temps changent. Un site de rencontres a récemment constaté que 95 % des hommes accepteraient que les femmes fassent le premier pas, par exemple en allant chercher un baiser ou en demandant un numéro de téléphone. Nous constatons un changement d’attitude similaire en ce qui concerne les demandes en mariage. Étonnamment, dans une enquête menée auprès de 500 hommes, Glamour a découvert que 70 % d’entre eux (oui, 70 % !) seraient ravis qu’une femme les demande en mariage. Nous avons donc définitivement progressé dans notre vision collective, mais il est évident que 70 % des femmes dans les couples hétérosexuels ne font toujours pas la demande.  Mais peut-être que la demande en mariage, qui est pour beaucoup le geste romantique par excellence et qui a longtemps été considérée comme une démarche masculine, sera le dernier obstacle à franchir. Comme il devient plus acceptable et plus courant pour les femmes de faire les premiers pas, la demande en mariage ne sera peut-être pas loin derrière.

Certaines femmes mènent la charge

N’oublions pas que certaines femmes le font déjà. « J’ai réalisé que j’allais demander Gérard  en mariage lorsqu’il était en vacances et que j’étais seule à la maison, à m’occuper des chats, et qu’il me manquait », raconte Amandine, qui a demandé son petit ami en mariage. « Je me suis dit que je devais sans doute attendre, mais je savais que je ne le ferais pas. Je suis bien trop impatiente. J’ai pris l’avion pour aller le retrouver chez ses parents en France, et j’ai retenu les mots pendant des jours. Le dernier soir, j’ai écrit Epouse moi GÉRARD  dans ma plus belle écriture calligraphique et je lui ai donné sous les étoiles dans la campagne française. Il était totalement déconcerté, car c’était quelques années en avance sur son programme… mais cela avait un sens parfait pour nous deux. »

Si vous savez ce que vous voulez, pourquoi attendre ?

Si vous et votre partenaire avez vraiment un partenariat, vous savez probablement que vous êtes sur la même longueur d’onde. Il s’agit autant de vos décisions que des siennes.

Pour certains couples, ce n’est tout simplement pas un problème

La vérité est que, quelle que soit la volonté de certains couples hétérosexuels d’être traditionnels, les couples homosexuels changent, par définition, la donne. Alors que dans les couples de lesbiennes, c’est une femme qui fait la demande, dans les couples d’hommes, c’est un homme qui est sollicité, ce qui signifie que les femmes qui font des demandes en mariage et les hommes qui en reçoivent sont de plus en plus normalisés – faisant des relations et des demandes en mariage entre personnes du même sexe les catalyseurs dont nous avons besoin pour aider la société à abandonner les rôles traditionnels des sexes. L’époque où une femme devait attendre d’être choisie par un homme pour ne plus être un fardeau pour sa famille est révolue, alors pourquoi attendons-nous encore de faire la demande ? Les mentalités changent, et il est temps que les actions changent avec elles.

Cinq femmes qui ont demandé leur partenaire en mariage

« Je sortais avec mon petit ami (de l’époque) depuis presque huit ans. Nous n’avons jamais parlé de nous marier, mais nous avons commencé à nous fréquenter à 18 ans et la vie était tellement désordonnée à l’époque, entre l’université, l’obtention du diplôme, la recherche d’une vie post-universitaire, etc. Lorsque les choses se sont stabilisées et que nous avons tous deux eu un emploi décent et notre propre logement, j’ai commencé à faire allusion à l’idée du mariage. Il souriait et riait toujours, mais il n’a jamais fait un geste ou dit qu’il avait l’intention de faire sa demande. Le jour de notre huitième anniversaire, je me suis mise à genoux, avec une bague que j’avais achetée 200 Francs Suisse pour lui, et j’ai dit : « Marions-nous ». Je pense qu’il était à moitié choqué et à moitié furieux de ne pas l’avoir fait avant. Mais il a dit oui et je lui ai pardonné d’avoir été stupide et de ne pas avoir pensé à faire sa demande en premier. Un article proposé par l’équipe voyance.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code